Ajouter les numéros de semaine à l’agenda Google

Le numéro de semaine vous manque dans les agendas Google ?
Rien de plus simple pour y remédier : via « Autre agenda » sur la gauche, il suffit d’ajouter l’agenda public avec l’adresse e-mail suivante

g0k1sv1gsdief8q28kvek83ps4@group.calendar.google.com

Et hop, les numéros de semaine apparaîtront

366 réels à prise rapide

Je me lance, à partir d’aujourd’hui 24/03/2012, dans un « petit » exercice de style sur ce blog, les « 366 réels à prise rapide ». Le concept est simple :

  • Un thème imposé par jour
  • 100 mots maxi
  • pas le droit d’inventer que du vécu

Vous pouvez avoir accès aux détails du projet.

Les billets concernés seront aisément identifiables par des petits x/366 au début du titre. Et vous pourrez les retrouver via la catégorie « 366 réels ».

Aujourd’hui un mot que j’ai écrit

Aujourd’hui, j’ai écrit un mot de remerciement à des proches qui ont géré un prochain départ en vacances…
C’est cool, au milieu d’une semaine chargée de pouvoir compter sur d’autres.

Et c’est toujours bien de remercier, ça ne coûte pas grand chose et ça fait plaisir… Je trouve ça important (question de karma sans doute).

12 / 366 : Aujourd’hui ceux que l’on porte

Je l’aime bien ce thème de la journée, parce que même si c’est bateau, je vais pouvoir parler de ceux que j’aime.

Certes, dire que ce sont ceux que je porte est réducteur car, en réalité, il y a de l’échange, il y a portage mutuel si je puis dire.
En tout cas, je rends hommage ici à mes amis, à ces gens autour de nous qui nous permettent d’avancer, à la vie !! (oulà, ça devient lyrique)

Oui, je dis merci à la vie, je chante la vie et voilà une petit dédicace qui résume parfaitement ma pensée…

11/366 : Aujourd’hui ce que l’on porte

Nous pourrions parler de ce magnifique jean bleu (tout neuf), de ce t-shirt à manche longues un peu totalement crade (bah oui, je n’avais pas vu qu’un petit bonhomme de presque 5 mois m’avait bavouillé dessus), de mon sac à dos avec mon mac contenant toute ma vie numérique…

Mais bon, au final, même si aujourd’hui, j’ai porté cela et pas mal d’autres choses aussi (dont un bon nombre de gobelets de café), je préfère surtout dire que je porte une indéfectible joie de vivre et un grand optimisme !

La vie est belle, tout simplement !! 🙂

8/366 : Aujourd’hui le monde est petit

Eh bien quelle journée !! Je le savais pourtant, en partant avec ma femme et petit loulou dans sa poussette (fort pratique au demeurant) que c’était pas complètement une bonne idée d’aller dans ce centre commercial…

Et oui, nous sommes Samedi quand même et c’est là qu’on se dit que nous commençons à manquer de place, que tout est trop petit pour nous retrouver tous là, agglutinés dans les allées du temple de la consommation.

C’est sûr que, aujourd’hui, je peux affirmer que je ne suis pas prêt de regretter mes courses faites au drive 🙂

7/366 : Aujourd’hui, je pourrais écrire sur ma tête

Ce matin, j’aurais pu prendre un feutre, le décapuchonner et commencer par tracer :

  • un « F »
  • puis un « A » (ou un « a » mais les majuscules, ça veut mieux à écrire)
  • puis un « T »
  • un « I »
  • un « G »
  • un « U »
  • un « E »

Au final, pas eu besoin de le faire : les machins noirs sous mes yeux, la rafale de baillements et les innombrables gobelets de cafés ont suffit pour exprimer cette accumulation de fatigue.

Heureusement, le week-end et sa perspective de rattraper un peu de sommeil arrive !

6 / 366 : Aujourd’hui, ça change tout le temps

Aujourd’hui, c’était journée de réunions à Clichy pour le boulot. C’est vrai que ça change de mon bureau à Lille.

Et pour me rendre à Paris, ça n’est pas bien compliqué, il faut que je prenne le bus que je change pour prendre un métro, arrivé à la gare, je change pour prendre un TGV qui m’amène à la gare de Paris pour ensuite changer pour un RER pui changer pour un métro et enfin finir le trajet à pied…
Et rebelote au retour !

C’est  sûr, aujourd’hui, il y a eu du changement…

5/366 : Aujourd’hui action éclair

Alors aujourd’hui, l’action éclair, la fulgurance, cela est d’écrire justement ce billet sous forme d’action éclair, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire (ok, admettons 5 à 10 min maxi).

Ce qui est fascinant en écrivant cet article dont le sujet doit être une action qui est réellement arrivée dans la journée (càd une action terminée dans son déroulement temporel), c’est que l’action est entrain de se dérouler, et voilà que je vois s’ouvrir devant moi des possibilités de boucles temporelles…
Un peu inquiétant tout cela, je crois que je vais m’arrêter là.

4/366 : Aujourd’hui une personne nerveuse

Dur dur d’écrire sur le thème du jour : une personne nerveuse…

Déjà, qu’est-ce qu’une personne et comment repérer une personne nerveuse ?
Bah oui, parce que mon « problème », c’est que j’ai l’impression que j’ai pas vu grand monde de nerveux. Et pourtant, c’est pas faute de m’être retrouvé parmi quelques centaines de personnes à une journée de rencontres et de conférences.

Finalement les orateurs, sous leurs airs faussement affables et décontractés devaient être un peu nerveux avant de rentrer dans l’arène…

C’était pas une personne nerveuse aujourd’hui mais plusieurs en fait !